Sélectionner une page

Les succulentes

Voici une autre galaxie par le nombre de ses étoiles ! Le côté « piquant » de ce type de plante est vite estompé par les floraisons magnifiques, les formes et les couleurs surprenantes des feuillages. Tel sera l’objet de la sélection présentée ci-après.

Aloe arborescens

Cette espèce d’aloès est assez commune, mais je ne me lasse jamais  de sa magnifique floraison hivernale. Ses hampes florales portent des fleurs rouge-orange qui durent un bon mois en janvier/février. La plante grandit par multiplication des rosettes de feuilles. Elle peut-être aisément contenue dans les proportions choisies en coupant celles-ci. Les rosettes ainsi coupées reprennent facilement en les repiquant dans le sol sans précaution particulière. De ce point de vue, c’est une succulente intéressante pour former une haie basse devenant moyenne avec l’âge. J’ai relevé une petite sensibilité à la neige.

.

Aloe arborescens, inflorescence

Aloe arborescens, la hampe florale.

.

Aloe arborescens, détail

Lorsque l’on observe attentivement la base de la hampe florale de Aloe arborescens, on remarque de magnifiques motifs colorés striés de bleu.

 

Aloe dichotoma ramosissima

Elle est originaire des déserts montagneux du nord-ouest de l’Afrique du Sud et du sud de la Namibie, où la chaleur est extrême (jusqu’à 46 ° C !) et les pluies quasi inexistantes. Précisons d’emblée que le succès de sa culture dépend du respect des conditions draconiennes de son milieu d’origine : plein soleil sans arrière pensée, les pieds au sec toute l’année. C’est la raison pour laquelle j’expliquais dans la rubrique consacrée au jardin mexicain, que j’ai planté cette aloé dans de la pouzzolane pure, ceci sur la restanque supérieure avec écoulement de l’eau sur les restanques inférieures. A cette condition, elle forme un élément très structurant dans le paysagisme du jardin : on dirait un petit arbre aux multiples branches gris bleuté légèrement pruinées, terminées par une rosette de feuilles succulentes. Je ne l’ai pas depuis assez longtemps pour parler de sa floraison qui fera l’objet d’un commentaire ultérieurement. Cette plante s’est trouvée placée en limite de rusticité lors de l’épisode neigeux de 2012 : 4 têtes sur 11 ont été détruites. Il est utile de prévoir une protection hivernale.

 

 Aloe dichotoma ramosissima

Aloe dichotoma ramosissima. Un aloe arbustif, …aux allures de petit arbre !

.

Aloe dumetorum

Encore un aloès qui se remarque par sa hampe florale à la floraison hivernale. Celle-ci porte des fleurs rouges aux extrémités vertes dans une harmonie de couleurs aussi rare que remarquable. La taille de la plante est plutôt restreinte, naturellement basse et cespiteuse, s’élargissant par la multiplication naturelle des rosettes à la base. Feuillage vert ponctué de blanc.

.

Aloe dumetorum

  Aloe dumetorum, une très belle hampe florale.

.

Aloe plicatilis

Aloe plicatilis est un aloés au port arbustif peu commun. On voit un sujet remarquable dans l’article consacré au Jardin botanique de Madère. Le sujet cultivé dans le jardin est sans comparaison, mais la floraison qui intervient en mars-avril est toujours remarquable.

.

Aloe plicatilis, floraison

Aloe plicatilis

 .

Aloe saponaria

Encore une sud-africaine. Elle présente un feuillage dont la couleur varie au gré des saisons. Toujours tacheté de blanc, il peut être vert ou revêtir une couleur rouge-brun très ornemental. C’est l’exposition en plein soleil et le manque d’eau conjugués qui la font virer au rouge. Dès le milieu de l’automne, le retour d’une température tempérée et les pluies d’automne lui permettent de retrouver une couleur verte. Elle émet une tige de fleurs orange en fin de printemps. Aloe saponaria semble offrir une très bonne résistance à la neige en raison d’un feuillage assez coriace.

.

Aloe saponaria

Aloe saponaria. Détail d’une feuille dans sa parure verte sur la partie droite, et rouge sur la gauche. Jolie dentition rougeâtre !

 

Aloe striata ssp striata

Originaire du sud et de l’ouest de l’Afrique, c’est une aloé magnifique : les feuilles, inermes, sont recouvertes d’une pruine qui leur donne une couleur gris bleu clair et un aspect velouté qui rappelle, par certains côtés, la douceur du feuillage de Agave attenuata. Dans la sous-espèce considérée, les feuilles sont marginées de rose.  Elle offre une belle floraison orangée, comme beaucoup de ses congénères. En revanche, les feuilles assez fines et tendres sont très sensibles à la  neige. Cette plante a disparu à la suite de l’épisode neigeux de 2012 et n’a pas été replantée depuis.

.

 Aloe striata ssp striata

Aloe striata ssp striata. L’exemplaire que j’ai installé est de forme juvénile : les feuilles sont développées quasiment sur le même plan. Avec l’âge, les feuilles se répartissent en rosette dans tous les plans.

.

Crassula ovata ‘Hummel’s sunset’

Je recherchais un cultivar coloré de Crassula ovata. J’ai trouvé celui-ci qui associe les trois couleurs : le vert au centre des feuilles, le rouge en bordure extérieure et une pointe de jaune de-ci de-là. C’est une crassula qui sort de l’ordinaire et s’accorde bien avec des succulentes au feuillage bleuté. N’a pas apprécié l’épisode neigeux de 2012 qui a détruit un jeune pied.

 

Crassula ovata Hummel's sunset

Crassula Ovata ‘Hummel’s sunset’. Détail du feuillage d’un sujet exposé en plein soleil, ce qui accentue les couleurs vives des feuilles.

 

Crassula tetragona

Native d’Afrique du Sud, elle se présente comme un arbre miniature, avec une bonne densité de ramifications vertes. Ici, c’est la forme de la plante qui a retenu mon attention.

 

 Crassula tetragona

Crassula tetragona. La forme très ramifiée joue un rôle esthétique important et enrichit la diversité des feuillages au jardin.

.

Crassula tetragona en fleurs

L’inflorescence de Crassula tetragona apparaît en été et porte des fleurs blanches à l’ouverture, prenant une belle couleur « dorée » en fanant.

 

Kalanchoe fedtschenkoi

Originaire de Madagascar, c’est une plante remarquable que m’a fait découvrir Julien MALLET, pépiniériste de plantes exotiques à Hyères, qui m’a donné de quoi en faire des boutures. En plein soleil, son feuillage bleuté acquiert une coloration rougeâtre. Elle émet en automne de magnifiques hampes de fleurs en clochette qui associent le rose, l’orange et le mauve. Elle émet en permanence de longues racines aériennes qui facilitent sa multiplication. Attention : par temps humide, elle plaît beaucoup aux escargots qui dévorent les feuilles sans vergogne. A surveiller … Malheureusement, cette plante est très sensible à la neige et a diparu du jardin à la suite de l’épisode neigeux de 2012. Elle n’a pas été replantée depuis.

 

Kalanchoe fedjtschenkoi

Kalanchoe fedtschenkoi. Un détail du feuillage gris bleuté, presque blanc, qui lui permet de résister au plein soleil et au manque d’eau. Des boutures de 3 mois ont résisté tout l’été en plein soleil dans un mélange terre/ pouzzolane majoritaire, sans pratiquement aucun arrosage. Une dure à cuire !

 

Kalanchoe fedtschenkoi, transparence

La même avec un effet de transparence qui fait ressortir la richesse des coloris du revers des feuilles : du violet, des pigments rouges, du vert et du jaune. Jolie palette !

.

Kalanchoe longifolia ‘coccineus’

Je n’ai pas trouvé beaucoup d’informations sur ce kalanchoe. Au soleil, l’extrémité des feuilles se colore en rouge, couleur dont les pigments ponctuent également la feuille par transparence au soleil. Sensible marquée à la neige. Un jeune pied a été détruit à la suite de l’épisode neigeux de 2012.

 

Kalanchoe longifolia coccinea

 Kalanchoe longifolia ‘coccinea’. Effets de transparence au soleil de l’été.

 

Lampranthus aurantiacus

Originaire d’Afrique du Sud comme la plupart des Aïozacées, elle a retenu mon attention par ses fleurs oranges aux pétales brillants.

.

Lampranthus aurantiacus

Lampranthus aurantiacus

 

Senecio crassissima

Il est originaire de Madagascar. Je l’ai trouvé pour la première fois sur un marché à Rome, sans pouvoir l’identifier. Mais j’ai été séduit par son feuillage bleuté porté par des tiges aux reflets mauves. Voici une photo provisoire du sujet, en attendant qu’il grandisse.

 

Senecio crassissima

Senecio crassissima. Richesse du feuillage bleuté porté par des tiges aux reflets violets.

.